[Quête du soi 2] – Classes de personnalité

Nous allons ici essayer de se rapprocher d’une classe de personnalité pour mieux comprendre son fonctionnement. Il ne s’agit en aucun cas de catégoriser, car effectivement, il est fort à parier qu’une seule classe ne peut suffire à nous définir.

Dans un MMORPG, il est possible de choisir une classe selon une liste exhaustive, cela ne signifie pas pour autant que les joueurs choisissant la même classe seront des clones. C’est bien l’équipement, leur habillement et leurs compétences propres qui forgeront leur individualité. Ici donc rapporté à la vie, j’ai tâché de définir les différentes classes qui existent et auxquelles nous nous rattachons par choix conscients ou non. Cela indiquera bien entendu votre classe à l’instant T et il est important de se poser les bonnes questions pour ne pas se confondre avec qui l’on voudrait être, mais bien qui l’on est réellement aujourd’hui.

Pour beaucoup leur classe leur correspondront à merveille et ils en seront fiers puisqu’il s’agit effectivement de leurs modes de pensées établis et qu’ils se conforteront à la concordance. Si tel n’est pas le cas, mais qu’il s’agit bien d’une réalité, rien n’empêche de changer de classe, cela ne tient qu’à nous mais surtout à nos efforts qui peuvent être certes de longue haleine, mais comprenez bien que la vie est loin d’être rigide. Et que chacun, peut être qui il veut être.  Il suffit simplement d’avoir une vue sur l’horizon que l’on souhaite, et être conscient des obstacles à braver pour l’atteindre.

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Pour ce faire, nous allons trouver la classe qui nous correspond en deux temps.

Tout d’abord en général, où j’ai pu répertorié 9 classes. Le but sera de passer par une introspection sur soi-même afin de se définir dans une voire deux des classes. Puis grâce au test MBTI nous irons un peu plus en profondeur en élargissant notre éventail pour déterminer ce vers quoi le nous “présent” tend vers. Les noms des classes ne sont qu’imagination pure et simple de mon esprit et s’il vous convient de les nommer autrement vous en avez la totale liberté, ce qui importe sera plus le fond que la forme, même si j’admets m’être beaucoup creusé l’esprit pour trouver ces petits noms !

ALORS !

Face à une situation d’urgence, nous avons en réalité 3 manières de réagir au premier instant : Par instinct, par émotion ou bien par intellect.

Prenons l’exemple extrême d’un accident de voiture, la première pensée qui nous viendra dépend de chaque personne mais prend en réalité 3 chemins, qui bien entendu peuvent s’entrecroiser par la suite mais c’est le premier jet d’idée auquel l’on s’intéresse ici.

Certaines personnes réagiront en premier lieu par émotions, se rendant compte de la gravité de la situation leurs ressentis prendront le pas, là où d’autres réagiront par instinct (vite sortir de la voiture, appeler immédiatement les secours, etc..). Ces derniers seront plus vite portés sur les actes avant même de prendre le temps à leurs émotions de s’exprimer. Enfin, d’autres réagiront plutôt par intellect, analysant la situation, pourquoi cela s’est produit, comment on aurait pu l’éviter, qu’est-ce qu’il faut qu’il faire à présent pour s’en sortir au mieux et régler cela.

Je regroupe ainsi 9 personnalités selon ces 3 axes distincts :

LES INSTINCTIFS

Leaders
Médiateurs
Consciencieux

LES ÉMOTIONNELS

Charmeurs
Challengers
Originaux

LES INTELLECTS

Observateurs
Justiciers
Comiques 

Les instinctifs : 

Les Leaders : Ils expriment facilement leurs émotions. Direct dans leur propos ils ont un rapport à l’autorité conséquent, ils se sentent concernés par tout ce qui se passe autour d’eux, et ont tendance à vouloir affirmer leur propre vision desfois même au détriment des autres, en allant chercher cette posture de meneur. Acceptant totalement lorsqu’ils ont tord, ils feront tout de même tout pour corriger leurs erreurs et être de ceux qui ont raison, qui ont le dernier mot. Le travers de cette personnalité peut-être un manque d’écoute, et l’autorité peut devenir provocatrice.

Les Médiateurs : A l’inverse, les médiateurs n’aiment pas le conflit. Souvent qualifiés de “gentils du groupe”, il feront tout pour apaiser les tensions, de fait ils s’accordent à chercher une harmonie en autrui et expriment rarement leur propre avis ni ne laissent transparaître leurs propres émotions. Le travers de cette personnalité peut-être un manque de prise de décision, et un refoulement de ses émotions négatives. Ils ont du mal à dire non.

Les Consciencieux : Ils ont un sens du détail, grands travailleurs ils ont pour habitude d’être durs avec eux-mêmes, et cela se reflète ainsi chez les autres puisqu’ils auront tendance à ne pas accepter la paresse chez autrui. Souvent qualifiés de perfectionniste, ils sont justes et sincères et disent ce qu’ils pensent selon leur vision de la bienséance. Le travers de cette personnalité peut prendre la forme d’une rigidité démesurée, pour les consciencieux la vie est effort, ils ne laissent que peu de temps au plaisir et peuvent être amenés à être minimalistes.

Les émotionnels :

Les charmeurs : Ils aiment plaire, c’est au travers du regard des autres qu’ils se sentent le plus exister. Ils peuvent être séducteurs, charmants mais parfois manipulateurs. Pourtant ce sont parmi eux que nous retrouvons les plus empathiques, puisqu’ils se consacrent beaucoup à ce que les gens ressentent cela peut leur donner des qualités d’altruisme. Si certains prendront la peine de manier les mots, la plupart restent néanmoins franc et “cash” dans leurs propos. Ils ont tendance à refuser qu’on leur vienne en aide, mais n’hésites pas à aider autrui. Le travers de cette personnalité est donc la manipulation, lorsque le besoin de plaire nourrit de trop l’ego, lorsqu’ils sentent que leurs grandes qualités sont assouvies, la fierté peut prendre le pas.

Les Challengers : Toujours dans une volonté de remporter, la vie est une compétition. Ils ont ce besoin de réussite dans tout ce qu’ils entreprennent, ils ont besoin d’être quelqu’un au top. Très social, ils ont cette volonté d’être quelqu’un de respectable envers leurs proches. Le travers de cette personnalité peut être l’exagération des faits pour bien paraître, voire le mensonge.

Les originaux : Leur personnalité n’est pas tant définie, ils sont les changeants. Leurs émotions sont souvent qualifiées de lunaires. Ils ont ce besoin de se sentir différent, original, et de se mettre en marge des autres, et ce, jusqu’au style vestimentaire. Assez théâtral dans leurs ressentis, ils ont un certain lien avec la mélancolie. On y retrouve souvent des artistes et des personnes en lien avec l’art. Ce sont eux qui présentent le plus de compassion pour la souffrance des plus démunis, et des causes pas défendues, chercher des choses un peu unique sur terre est leur plus grande des passions. Le travers de cette personnalité peut-être des envies changeantes et soudaines, ils ont du mal à savoir à quoi ils aspirent.

Les intellects :

Les observateurs : Très analytiques, ils aiment comprendre et approfondir les choses. Ils écoutent plus qu’ils ne parlent, et les conversations qui les passionnent sont celles qui partent en profondeur, dans des détails les plus insoupçonnés. Dévoilant que peut leurs émotions, beaucoup ont ce besoin de solitude et présentent un monde intérieur assez important. La connaissance du monde les fait vibrer. Le travers de cette personnalité peut-être d’avoir un rapport à l’introversion très marqué.

Les Justiciers : Possédants un sens du devoir, ils feront toujours avec plaisir les tâches pour lesquelles on les sollicite, cela dit il ne faut pas les trahir. En effet leur rapport à la trahison est notable, et ont souvent ce sentiment d’injustice. Pour eux, la vie est une balance, et ils se doivent d’égaliser les rapports, l’expression “défendre la veuve et l’orphelin” leur correspond mais ils n’hésiteront pas non plus à faire l’avocat du diable si cela leur paraît plus juste. Le travers de cette personnalité peut-être un sentiment d’injustice trop omniprésent dans ce qui les entourent, et de considérer le monde comme un combat pour la justice.

Les comiques : Ils ont le mot juste pour faire rire, ils utilisent en effet l’humour pour communiquer. Pour eux, le monde est plaisir. Ils ont cette obsession de se rendre intéressant et de captiver autrui, le centre de l’attention est la place qu’ils vont aller chercher. En terme de discussions il ne leur est pas forcément utile de partir dans la profondeur des choses, ils effleurent les sujets, entament souvent un livre puis vont au prochain, ils s’amusent de tout sans pour autant s’engager au long terme. Le travers de cette personnalité peut-être la fuite de leurs peurs par l’humour, adoptant ainsi ce dernier aussi bien comme arme que bouclier.


A présent vous devriez avoir trouvé une ou deux classes qui vous correspondent, il vous est aussi possible d’estimer si vous posséder certains travers de personnalité. Il est totalement possible que vous acceptiez totalement ce travers, qu’il fasse pleine partie de votre personnalité tout comme vous pouvez vous reconnaître dans plusieurs classes en y piochant ici et là certains aspects qui font la personne unique que vous êtes.

Pour aller plus loin, nous allons maintenant tâcher de trouver votre ultime classe. Cette première attention a dû vous permettre d’essayer de vous cerner plus ou moins, en vous mettant dans une certaine posture d’introspection, elle était simplement la mise en place du miroir.

Pour ce faire nous allons nous pencher sur le Test MBTI, mis au point par l’Américaine Isabelle Briggs-Myers en 1962, et basé sur les travaux du psychiatre suisse Carl Gustav Jung. Le test complet est payant et se porte sur 92questions ainsi qu’un entretien de 2h où vous êtes soumis à différentes situations, images, stimulis, et vos réactions et réponses permettent à l’expert d’affiner les résultats.

Ce test se porte au final sur 4axes, et c’est simplement sur ces 4 axes que je souhaite porter votre attention aujourd’hui. ll vous suffira donc de répondre à quatre questions binaires, en prenant le temps nécessaire pour regarder en vous et vous faire votre propre estimation de ce que vous êtes.

1- Le rapport Introversion-Extraversion ( I : Introversion / E : Extraversion )

Il serait biaisé d’affirmer que nous sommes soit introverti soit extraverti. En effet, cela se produit plutôt comme un rapport selon les situations. 

La question est ici de savoir quel est votre jugement selon votre rapport général, vous sentez vous plus souvent extraverti ou introverti ?

Si l’introverti réfléchit avant d’agir et de s’engager, il aime généralement la solitude (cela ne veut pas dire qu’il ne sort pas pour autant), il mise simplement plus sur son observation et défend son indépendance. A l’inverse, l’extraverti a besoin de partager avec les autres, aime le lien social et s’exprime facilement en groupe sur tout un tas de sujets. 

Soyez honnête avec vous-même, il est possible que certaines personnes souhaiteraient être extravertie mais pourtant ont dû mal à prendre parole même au sein d’un groupe d’amis. Il n’y a pas de bon ou mauvais choix, réfléchissez simplement à quel est votre rapport global en % et penchez pour (I) ou (E).

Conservez cette première lettre.

2 – Le recueil de l’information (N : Intuition S : Sensation)

Faites vous plutôt confiance à vos sens ou misez vous sur votre intuition ? 

En général le Sensitif (S) semble ne croire qu’en ce qu’il voit/touche/sent. En revanche, l’intuitif (N), se projette et suit son instinct.

 


 

La classe « Architecte »

On se sent seul en haut et, comme ils sont un des types de personnalité les plus rares et les plus capables sur le plan stratégique, les Architectes ne le savent que trop bien. Les Architectes forment juste deux pourcent de la population et les femmes de ce type de personnalité sont particulièrement rares, car elles ne forment que 0,8 % de la population. Pour les Architectes, il est souvent difficile de trouver des individus de même sensibilité qui soient capables de suivre leur implacable intellectualisme et leurs manoeuvres de joueurs d’échec. Les gens qui ont le type de personnalité « Architecte » sont imaginatifs mais catégoriques, ambitieux et pourtant secrets, étonnamment curieux, mais ils ne gaspillent pas leur énergie.

Rien Ne Peut Empêcher La Bonne Attitude D’atteindre Son But

Avec une soif naturelle de connaissances qui se manifeste tôt dans la vie, les Architectes reçoivent souvent l’étiquette de « rats de bibliothèque » au cours de leur enfance. Bien que cela puisse être voulu comme une insulte par leurs camarades, ils sont plus que susceptibles de s’identifier à cette image et en sont même souvent fiers, car ils apprécient énormément leur vaste et profond corpus de connaissances. Les Architectes aiment aussi partager ce qu’ils savent, car ils ont confiance en leur maîtrise des sujets de leur choix, mais ils préfèrent concevoir et exécuter un plan génial dans leur domaine que partager leurs opinions sur des distractions « inintéressantes » comme le bavardage.

Paradoxaux pour la plupart des observateurs, les Architectes sont capables de vivre avec des contradictions flagrantes qui, néanmoins, sont parfaitement logiques, du moins d’un point de vue purement rationnel. Par exemple, les Architectes sont à la fois les idéalistes les plus innocents et les cyniques les plus amers qui soient, ce qui semblerait ne pas aller ensemble. Néanmoins, c’est parce que les Architectes ont tendance à croire qu’avec des efforts, de l’intelligence et de la considération, rien n’est impossible, alors qu’en même temps ils pensent que les gens sont trop paresseux, dépourvus de vue à long terme ou cupides pour vraiment obtenir ces résultats fantastiques. Pourtant, il est peu probable que cette vision cynique de la réalité empêche un Architecte intéressé d’obtenir un résultat selon lui pertinent.

En Ce Qui Concerne Les Principes, Pas Question De Céder Un Pouce

Les Architectes respirent la confiance en soi et une aura de mystère, et leurs observations sagaces, leurs idées originales et leur formidable logique leur permettent d’imposer le changement grâce à de la volonté pure et à la force de leur personnalité. Il semblera parfois que les Architectes tiennent absolument à déconstruire et à reconstruire toutes les idées et tous les systèmes avec lesquels ils entrent en contact, en employant un sens du perfectionnisme et même de la morale pour accomplir ce travail. Ceux qui n’ont pas le talent nécessaire pour se maintenir au niveau des processus des Architectes, ou, pire encore, ceux qui ne voient pas à quoi ces processus peuvent bien servir, sont susceptibles de perdre leur respect immédiatement et de façon permanente.

Il ne faut pas confondre ça avec de l’impulsivité : les Architectes s’efforceront de rester rationnels quelle que soit l’attraction exercée par le but final, et chaque idée, qu’elle ait été générée à l’interne ou empruntée au monde extérieur, doit satisfaire à l’impitoyable et omniprésent filtre « Est-ce que ça va marcher ? ». Ce mécanisme est appliqué tout le temps, à toute chose et à tous les gens, et c’est souvent dans ce type de situation que les types de personnalité « Architecte » s’attirent des ennuis.

On Réfléchit Plus Quand On Voyage Seul

Les Architectes sont brillants et ont confiance en les corpus de connaissances qu’ils ont pris le temps de comprendre mais, malheureusement, le contrat social a peu de chances de faire partie de ces sujets. Les mensonges pieux et le papotage sont déjà assez difficiles à supporter pour un type qui désire ardemment vérité et profondeur, mais les Architectes peuvent aller jusqu’à considérer beaucoup de conventions sociales comme étant carrément idiotes. Ironiquement, il vaut souvent mieux qu’ils restent là où ils sont à l’aise (loin des projecteurs), là où la confiance naturelle qui prévaut chez les Architectes quand ils travaillent en milieu familier peut servir de balise personnelle et attirer les gens, sur un plan romantique ou non, qui ont un tempérament et des intérêts similaires.

Les Architectes se définissent par leur tendance à évoluer dans la vie comme si c’était un jeu d’échecs géant dont on déplace constamment les pièces avec considération et intelligence, évaluant toujours de nouvelles tactiques, de nouvelles stratégies et de nouveaux plans d’urgence, prenant constamment le dessus sur leurs semblables de façon à garder le contrôle d’une situation tout en optimisant leur liberté de mouvement. Le but n’est pas de suggérer que les Architectes agissent sans conscience morale, mais pour beaucoup d’autres types de personnalité, le dégoût qu’ont les Architectes pour les réactions impulsives peut donner une telle impression, et cela explique pourquoi beaucoup de méchants imaginaires (et de héros incompris) s’inspirent de ce type de personnalité.

 

 


 

La classe « Logicien »

Le type de personnalité « Logicien » est assez rare, car il ne constitue que trois pourcent de la population, ce qui est incontestablement une bonne chose pour eux, car rien ne les attristerait plus que d’être « ordinaires ». Les Logiciens s’enorgueillissent de leur inventivité et de leur créativité, de leur perspective hors du commun et de la vigueur de leur intellect. Habituellement connus sous les traits du philosophe, de l’architecte ou du professeur rêveur, les Logiciens ont été à l’origine de nombreuses découvertes scientifiques tout au long de l’histoire.

Une Vie Non Examinée Ne Vaut Pas La Peine D’être Vécue

Ils adorent les motifs et, pour eux, le repérage des contradictions entre les déclarations pourrait presque s’appeler un hobby, ce qui fait que mentir à un Logicien est une mauvaise idée. Ironiquement, la parole des Logiciens devrait toujours être prise avec un grain de sel. Ce n’est pas qu’ils soient malhonnêtes, mais les gens qui ont le type de personnalité « Logicien » ont tendance à partager des pensées qui ne sont pas entièrement développées, à essayer des idées et des théories sur les autres dans le cadre d’un débat contre eux-mêmes plutôt qu’à considérer les autres comme de vrais partenaires de conversation.

Cela peut donner l’illusion qu’ils ne sont pas fiables mais, en réalité, personne n’est plus enthousiaste et capable de repérer un problème, de prendre en compte les facteurs et les détails sans nombre qui englobent le problème et de mettre au point une solution unique et viable que les Logiciens; évitez simplement de vous attendre à recevoir des rapports de progression ponctuels. Les gens qui partagent le type de personnalité « Logicien » ne s’intéressent pas aux activités et à la maintenance pratiques et quotidiennes, mais quand ils trouvent un environnement où leur génie et leur potentiel créatifs peuvent s’exprimer, il n’y aucune limite au temps et à l’énergie que les Logiciens consacreront à la mise au point d’une solution éclairée et impartiale.

La Sagesse Commence Par L’Emerveillement

On peut s’imaginer qu’ils dérivent dans un rêve éveillé sans fin, mais en fait, le mécanisme de pensée des Logiciens est continu et leur esprit bourdonne d’idées dès leur réveil. Cette pensée constante peut avoir pour effet de leur donner l’air pensif et détaché, car ils conduisent souvent de véritables débats dans leurs propres têtes, mais en fait, les Logiciens sont tout à fait détendus et sympathiques quand ils sont avec les gens qu’ils connaissent ou qui partagent leurs centres d’intérêt. Cependant, cette détente peut céder la place à une timidité écrasante quand les Logiciens sont entourées de visages inconnus, et le badinage amical peut rapidement devenir combatif s’ils croient qu’on critique leurs conclusions ou leurs théories logiques.

Quand les Logiciens sont particulièrement excités, la conversation peut friser l’incohérence s’ils essaient d’expliquer la guirlande de conclusions logiques qui mènent à la formation de leur dernière idée en date. Souvent, les Logiciens préfèrent simplement quitter un sujet avant que l’on soit parvenu à comprendre ce qu’ils essayaient de dire, plutôt qu’essayer de dire les choses avec des mots simples.

L’inverse peut aussi être vrai quand les gens expliquent leurs mécanismes de pensée aux Logiciens en termes subjectifs et sentimentaux. Imaginez un rouage d’horloge infiniment compliqué, imaginez prendre en considération tous les faits et toutes les idées possibles, imaginez les traiter avec une grosse dose de raisonnement créatif et soumettre les résultats disponibles les plus sains d’un point de vue logique : c’est la façon dont l’esprit d’un Logicien fonctionne, et ce type accepte mal qu’une clé à molette émotionnelle vienne bloquer ses machines.

Que Ceux Qui Veulent Faire Bouger Le Monde Commencent Par Se Bouger Eux-Mêmes

Ensuite, les Logiciens sont fort peu susceptibles de comprendre les plaintes émotionnelles et leurs amis ne trouveront pas de socle de soutien émotionnel chez eux. Les gens qui ont le type de personnalité « Logicien » préfèrent de loin faire une série de propositions logiques sur la façon de résoudre le problème sous-jacent, perspective qui n’est pas toujours la bienvenue chez leurs compagnons plus sentimentaux. Cela aura tendance à aussi s’étendre à la plupart des conventions sociales et des objectifs sociaux, comme la préparation de dîners ou d’un mariage, car les Logiciens s’intéressent bien plus à l’originalité et aux résultats efficaces.

La seule chose qui repousse vraiment les Logiciens est leur peur de l’échec, anxieuse et pénétrante. Les Logiciens ont tellement tendance à réévaluer leurs propres pensées et théories, à s’inquiéter d’avoir oublié une partie essentielle du puzzle, qu’ils peuvent stagner, se perdre dans un monde intangible où leurs pensées ne sont jamais vraiment appliquées. Surmonter ce doute de soi représente le défi le plus grand auquel les Logiciens sont susceptibles d’être confrontés, mais les dons intellectuels (les grands comme les petits) dont bénéficie le monde quand ils surmontent ce doute font que le jeu en vaut la chandelle.

 


 

La personnalité « Commandant »

Votre temps est limité, donc, ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne vous laissez pas piéger par les dogmes, ce qui reviendrait à vivre selon les résultats de la pensée des autres. Ne permettez pas au bruit des opinions des autres d’étouffer votre propre voix intérieure. Et, surtout, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. D’une certaine façon, ils savent déjà ce que vous voulez vraiment devenir. Tout le reste est secondaire.

STEVE JOBS

Les Commandants sont des leaders nés. Les gens qui ont ce type de personnalité incarnent les dons du charisme et de la confiance, et dégagent de l’autorité d’une manière qui rassemble les foules sous l’égide d’un but commun. Cependant, à la différence de leurs homologues plus sentimentaux, les Commandants se caractérisent par un niveau de rationalité souvent implacable. Ils utilisent leur dynamisme, leur détermination et leur esprit vif pour accomplir le but qu’ils se sont fixé, quel qu’il soit. Ils ne représentent que trois pourcent de la population et c’est peut-être une bonne chose car, autrement, ils pourraient écraser les types de personnalité plus timides et sensibles qui constituent une grande partie du reste du monde ; cela dit, il nous faut remercier les Commandants pour avoir créé beaucoup des entreprises et des institutions que nous considérons quotidiennement comme allant de soi.

Le Bonheur Se Trouve Dans La Joie D’entreprendre

S’il y une chose que les Commandants adorent, c’est un bon défi, petit ou grand, et ils croient fermement que, si on leur donne assez de temps et de ressources, ils pourront tout faire. Cette qualité fait des gens dotés d’un type de personnalité « Commandant » de brillants entrepreneurs, et leur capacité à penser de façon stratégique et à se concentrer sur un objectif à long terme tout en exécutant chaque étape de leur plan avec détermination et précision en fait de puissants chefs d’entreprise. Cette détermination est souvent une prophétie auto réalisatrice, car les Commandants vont jusqu’au bout de leurs intentions par la pure force de leur volonté, alors que d’autres abandonneraient et passeraient à autre chose, et leur nature Extrovertie fait qu’ils sont susceptibles d’entraîner tous les autres avec eux et d’obtenir des résultats spectaculaires ce faisant.

A la table des négociations, que ce soit dans un environnement d’entreprise ou lors de l’achat d’une voiture, les Commandants sont dominants, implacables et sans merci. Ce n’est pas parce qu’ils manquent de coeur ou qu’ils sont brutaux en eux-mêmes : c’est plutôt que les Commandants apprécient vraiment les défis, jouer au plus fin, le sens de la répartie qui se dégage de cet environnement, et si le camp adverse ne peut pas leur résister, pour les Commandants, ce n’est pas une raison pour renoncerà leur propre principe de base de victoire ultime.

S’il y a quelqu’un que les Commandants respectent, c’est quelqu’un de capable de se mesurer à eux sur le plan intellectuel, d’agir avec une précision et une qualité égales aux leurs. Les Commandants savent particulièrement bien reconnaître les talents des autres, et cela les aide aussi bien pour leurs efforts de création d’équipe (puisque personne, aussi brillant soit-il, ne peut tout faire tout seul) que pour empêcher les Commandants d’afficher trop d’arrogance et de condescendance. Cependant, ils ont aussi tendance à dénoncer les échecs des autres avec un degré glaçant d’insensibilité et c’est dans ce type de situation que les Commandants commencent vraiment à s’attirer des ennuis.

Cultiver La Science Des Relations Humaines

L’expression des émotions n’est pas le point fort des Analystes, mais la distance que les Commandants laissent entre eux et leurs émotions est essentiellement publique et directement ressentie par une gamme de gens bien plus étendue. Les Commandants ont tendance à tout simplement heurter la sensibilité de ceux qu’ils considèrent comme inefficaces, incompétents ou paresseux, surtout en environnement professionnel. Pour les gens avec un type de personnalité « Commandant », afficher ses émotions revient à afficher sa faiblesse, et il est facile de se faire des ennemis avec cette approche. Les Commandants feraient bien de se souvenir qu’ils ont absolument besoin d’avoir une équipe qui fonctionne, pas seulement pour atteindre leurs buts mais aussi pour bénéficier d’une bonne validation et d’une bonne rétroaction, choses auxquelles, étonnamment, les Commandants sont très sensibles.

Les Commandants sont de véritables piles électriques, entretiennent l’image qu’ils ont d’être plus grands que nature, et ils le sont assez souvent. Cependant, il leur faut se souvenir que leur stature ne vient pas que de leurs propres actions mais aussi des actions de l’équipe qui les soutient, et qu’il est important de reconnaître les contributions, les talents et les besoins, surtout d’un point de vue émotionnel, de leur réseau de soutien. Même s’il leur faut adopter une mentalité « Fais semblant, et le reste suivra », si les Commandants arrivent à combiner une attention émotionnellement saine avec leurs nombreux points forts, ils seront récompensés par des relations profondes et satisfaisantes et par toutes les victoires stimulantes qu’ils pourront obtenir.

 


 

La personnalité « Innovateur »

Suivez le chemin du penseur hasardeux et indépendant. Exposez vos idées aux dangers de la controverse. Dites ce que vous pensez et ayez moins de crainte pour l’étiquette de « fêlé » que pour le stigmate de la conformité. Et en ce qui concerne les questions qui vous semblent importantes, défendez votre position et affirmez-vous quel qu’en soit le prix.

THOMAS J. WATSON

Le type de personnalité « Innovateur » est l’avocat du diable ultime qui prospère en décomposant les arguments et les croyances et en laisse les lambeaux flotter au vent pour que tous puissent les voir. Les Innovateurs ne le font pas parce qu’ils essaient d’atteindre un objectif plus profond ou un but stratégique, mais pour la simple raison que c’est amusant. Personne n’aime plus le processus de lutte mentale que les Innovateurs, car il leur donne l’occasion d’exercer leur bel esprit rapide et fluide, la large somme de connaissances qu’ils ont accumulée et la capacité de relier entre elles des idées disparates pour prouver qu’ils ont raison.

Jouer l’avocat du diable aide les gens qui ont un type de personnalité « Innovateur » à non seulement se faire une meilleure idée du raisonnement des autres, mais aussi à accéder à une meilleure compréhension d’idées antagonistes, puisque les Innovateurs sont ceux qui débattent dessus.

Il ne faut pas confondre cette tactique avec la sorte de compréhension mutuelle recherchée par les Diplomates. Comme tous les Analystes, les Innovateurs sont en quête constante de savoir, et quel meilleur moyen de l’acquérir qu’en attaquant et en défendant une idée de tous les angles et de tous les points de vue ?

Il N’y A Pas De Règles Ici : Nous Essayons D’accomplir Quelque Chose !

Comme ils prennent un certain plaisir à faire partie des opprimés, les Innovateurs aiment l’exercice intellectuel que l’on trouve dans la remise en question du mode de pensée dominant, ce qui les rend irremplaçables quand il faut retravailler des systèmes existants ou bousculer certaines choses et les faire aller dans de nouvelles directions astucieuses. Cependant, s’il leur faut gérer la mécanique quotidienne de la mise en place réelle de leurs suggestions, ils souffriront. Les Innovateurs adorent organiser des remue-méninges et voir grand mais ils feront tout pour éviter d’avoir à faire le « sale boulot ». Les Innovateurs ne représentent qu’environ trois pourcent de la population, ce qui est parfait, car cela les laisse créer des idées originales puis prendre du recul pour laisser les personnalités plus nombreuses et plus méticuleuses manier les problèmes logistiques relatifs à la mise en place et à la maintenance.

La capacité de débat des Innovateurs peut être vexante : bien qu’elle soit souvent appréciée quand on y fait appel, elle peut tomber tristement à plat quand ils marchent sur les pieds des autres en, disons, contestant ouvertement leur patron au cours d’une réunion ou en déconstruisant tout ce que les autres disent de significatif. L’inflexible honnêteté des Innovateurs ne simplifie rien, car ce type ne mâche pas ses mots et se soucie peu d’être considéré comme quelqu’un de sensible ou de compatissant. Les types de même sensibilité s’entendent assez bien avec les gens de type de personnalité « Innovateur » mais les types plus sensibles, et la société en général, détestent souvent les conflits et préfèrent les sentiments, le confort et même les pieux mensonges aux vérités déplaisantes et à la froide rationalité.

Cela frustre les Innovateurs et ils se rendent compte que leur amusement querelleur les pousse à couper les ponts avec beaucoup de gens, souvent par inadvertance, quand ils dérangent la tranquillité des autres pour remettre en question leurs croyances sans tenir compte de ce qu’ils ressentent. Comme ils traitent les autres comme ils voudraient qu’on les traite, les Innovateurs n’aiment pas qu’on les amadoue et détestent entendre les gens y aller par quatre chemins, surtout quand ils demandent une faveur. Les Innovateurs sont respectées pour leur vision, leur confiance, leurs connaissances et leur sens de l’humour fort développé, mais ils ont souvent du mal à utiliser ces qualités pour fonder des amitiés plus profondes et des relations romantiques.

On Rate Les Occasions Parce Qu’Elles Suggèrent Qu’il Faudra Travailler Dur

Les Innovateurs ont plus de mal que la plupart des gens à exploiter leurs capacités naturelles. Leur indépendance intellectuelle et leur vision en forme libre sont formidablement précieuses quand ils sont au pouvoir, ou du moins quand ils sont écoutés par une personne qui est au pouvoir, mais arriver à ce stade peut demander un certain niveau de suivi que les Innovateurs ont du mal à fournir.

Quand ils ont obtenu un poste de ce type, les Innovateurs doivent ne pas oublier que, s’ils veulent que leurs idées se réalisent, ils auront toujours besoin des autres pour assembler les morceaux. S’ils ont passé plus de temps à « remporter » des débats qu’à former le consensus, beaucoup d’Innovateur se rendront compte qu’ils n’ont tout simplement pas assez de soutien pour réussir. A force de si bien jouer l’avocat du diable, les gens avec ce type de personnalité trouveront peut-être que le défi intellectuel le plus complexe et le plus gratifiant est de comprendre un point de vue plus sentimental et de se battre pour défendre la considération et le compromis en même temps que la logique et le progrès.

 


 

La classe « Avocat »

Le type de personnalité « Avocat » est très rare et constitue moins de un pourcent de la population, mais cela ne les empêche pas de laisser leur empreinte sur le monde. Ils ont un sens inné de l’idéalisme et de la morale, mais leur détermination et leur fermeté les différencie des autres types de personnalité. Les Avocats ne sont pas des rêveurs inactifs, mais des gens capables de prendre des mesures concrètes pour réaliser leurs buts et laisser un impact durablement positif.

Cependant, il est vraiment extrêmement important que les Avocats se souviennent de prendre soin d’eux-mêmes. La passion de leurs convictions est tout à fait capable de leur faire dépasser leur point de rupture et, si leur zèle échappe à leur contrôle, ils peuvent se retrouver épuisés, en mauvaise santé et stressés. Cela devient particulièrement visible quand les Avocats se retrouvent confrontés à des conflits et à des critiques : leur sensibilité les force à faire tout ce qu’ils peuvent pour fuir ces attaques en apparence personnelles, mais quand les circonstances sont inévitables, ils peuvent se défendre de façons extrêmement irrationnelles et improductives.


 

La classe « Médiateur »

Les Médiateurs sont de vrais idéalistes qui recherchent toujours un soupçon de bien, même chez les pires personnes ou dans les pires évènements, et recherchent des moyens d’améliorer les choses. Bien qu’ils puissent être perçus comme étant des gens calmes, réservés ou même timides, les Médiateurs ont une flamme et une passion intérieures qui peuvent vraiment briller. Comme ils ne constituent que 4 % de la population, le risque de se sentir incompris est malheureusement élevé pour les gens du type de personnalité « Médiateur », mais s’ils trouvent des gens de même sensibilité qu’eux avec qui passer leur temps, l’harmonie qu’ils ressentiront sera une fontaine de joie et d’inspiration.

Comme ils font partie du groupe de personnalités des Diplomates, les Médiateurs se laissent guider par leurs principes plutôt que par la logique (les Analystes), par l’excitation (les Explorateurs) ou le sens pratique (les Sentinelles). Quand ils décident comment aller de l’avant, ils comptent sur l’honneur, la beauté, la morale et la vertu. Les Médiateurs sont menés par la pureté de leur intention, pas par les récompenses ou les punitions. Les gens qui partagent le type de personnalité « Médiateur » sont fiers de cette qualité, et à juste titre, mais tout le monde ne comprend pas la motivation qui se cache derrière ces sentiments et cela peut mener à l’isolation.

Tout ce qui est or ne brille pas; Tout ceux qui errent ne sont pas perdus; Le vieux qui est fort ne dépérit point; Les racines profondes ne sont pas atteintes par le gel.

J. R. R. TOLKIEN

Nous Savons Ce Que Nous Sommes Mais Ne Savons Pas Ce Que Nous Pourrions Etre

Dans leurs meilleurs moments, ces qualités permettent aux Médiateurs de communiquer en profondeur avec les autres, à parler facilement en métaphores et en paraboles et à comprendre et à créer des symboles leur permettant de partager leurs idées. La force de ce style de communication intuitive se prête bien aux travaux créatifs et que beaucoup de Médiateurs célèbres soient poètes, écrivains et acteurs n’a rien de surprenant. Il est important pour les Médiateurs de se comprendre eux-mêmes et de comprendre quelle place ils occupent dans le monde, et ils explorent ces idées en se projetant dans leur travail.

Les capacités linguistiques des Médiateurs ne s’arrêtent pas non plus à leur langue maternelle. On considère qu’ils sont doués quand il s’agit d’apprendre une deuxième (ou une troisième !) langue. Le don des Médiateurs pour la communication se prête également bien à leur désir d’harmonie et les aide à avancer quand ils trouvent leur vocation.

Ecoutez Beaucoup De Gens Mais Parlez A Peu De Gens

Cependant, à la différence de leurs cousins Extravertis, les Médiateurs ne concentrent leur attention que sur quelques gens, sur une seule cause digne d’intérêt. S’ils se dispersent, ils gaspillent leur énergie et se retrouvent même désespérés et bouleversés par tout le mal qu’ils ne peuvent pas éradiquer du monde. C’est cause de chagrin pour les amis des Médiateurs, qui en viennent à dépendre de leur manière de penser optimiste.

S’ils ne font pas attention, les Médiateurs peuvent se perdre dans leur quête du bien et négliger l’entretien quotidien qu’exige la vie. Les Médiateurs se perdent souvent dans de profondes pensées. Plus que tout autre type de personnalité, ils aiment la contemplation hypothétique et philosophique. Si on ne les surveille pas, les Médiateurs peuvent se mettre à perdre contact, à se retirer en « mode ermite », et leurs amis ou leur conjoint peuvent avoir besoin de dépenser beaucoup d’énergie pour les ramener dans le monde réel.

Heureusement, comme les fleurs au printemps, l’affection, la créativité, l’altruisme et l’idéalisme des Médiateurs revient toujours et les récompense, eux-mêmes et ceux qu’ils aiment, peut-être pas avec de la logique et de l’utilité mais avec une vision du monde qui inspire la compassion, la bonté et la beauté où qu’ils aillent.

 


 

La classe « Protagoniste »

Tout ce que vous faites à l’instant présent produit des ondulations externes et touche tout le monde. Votre attitude peut faire briller votre coeur ou transmettre de l’anxiété. Votre respiration peut envoyer de l’amour ou embourber la pièce de dépression. Votre regard peut éveiller de la joie. Vos paroles peuvent inspirer la liberté. Chacun de vos actes peut ouvrir le coeur et l’esprit.

DAVID DEIDA

Les Protagonistes sont des leaders nés, pleins de passion et de charisme. Ils constituent environ deux pourcent de la population et sont souvent nos politiciens, nos coachs et nos enseignants. Ils tendent la main aux autres et les inspirent pour qu’ils accomplissent et fassent le bien dans le monde. Avec une confiance naturelle qui génère de l’influence, les Protagonistes ont beaucoup de fierté et de joie à aider les autres à travailler ensemble pour s’améliorer et améliorer leur communauté.

Ils Croient Fermement Aux Gens

Les gens sont attirés par les fortes personnalités et les Protagonistes dégagent authenticité, préoccupation et altruisme. Ils n’ont pas peur de se lever et de prendre la parole quand ils sentent qu’il y a une chose qu’il faut dire. Ils trouvent naturel et facile de communiquer avec les autres, surtout directement, et leur intuition aide les gens de personnalité « Protagoniste » à toucher tous les esprits, que ce soit par l’intermédiaire des faits et de la logique ou de l’émotion pure. Les Protagonistes repèrent facilement les motivations des gens et les évènements en apparence déconnectés, et sont capables de rassembler ces idées et de les communiquer en tant que but commun avec une éloquence tout simplement fascinante.

L’intérêt des Protagonistes pour autrui est authentique, presque à l’excès : quand ils croient en quelqu’un, ils peuvent s’impliquer à l’excès dans les problèmes de l’autre personne, leur accorder trop de confiance. Heureusement, cette confiance a tendance à être une prophétie auto réalisatrice, car l’altruisme et l’authenticité des Protagonistes pousse ceux dont ils s’occupent à s’améliorer. Cependant, s’ils ne font pas attention, ils peuvent être excessivement optimistes et parfois pousser les autres plus loin qu’ils ne sont prêts à aller ou qu’ils ne le désirent.

Les Protagonistes sont aussi vulnérables à un autre piège : ils ont une énorme capacité de réflexion sur et d’analyse de leurs propres sentiments, mais s’ils s’impliquent trop dans la situation critique d’une autre personne, ils peuvent souffrir d’une sorte d’hypocondrie émotionnelle, voir les problèmes des autres chez eux-mêmes, essayer de réparer chez eux-mêmes une chose qui fonctionne bien. S’ils en arrivent au point où ils sont bloqués par des limites ressenties par quelqu’un d’autre, cela peut contrarier la capacité des Protagonistes à voir au-delà du dilemme et à être tout simplement efficace. Quand cela se produit, il est important que les Protagonistes fassent marche arrière et utilisent cette réflexion sur eux-mêmes pour faire la distinction entre ce qu’ils ressentent vraiment et ce qui constitue un problème séparé qu’il faut aborder d’un autre point de vue.

… La Lutte Ne Devrait Pas Nous Décourager De Soutenir Une Cause Que Nous Considérons Comme Juste

Les gens de personnalité « Protagoniste » sont des altruistes passionnés, parfois même trop, et il est improbable qu’ils aient peur de prendre les armes pour défendre les gens et les idées en lesquels ils croient. Il n’y a rien d’étonnant à ce que beaucoup des Protagonistes célèbres soient Présidents des USA car ce type de personnalité veut montrer la voie vers un avenir plus brillant, que ce soit en menant une nation à la prospérité ou en apportant une victoire âprement disputée à leur petite équipe de championnat de softball.

 


 

La classe « Inspirateur »

Votre gagne-pain ne m’intéresse pas. Je veux savoir de quoi vous vous languissez et si vous osez rêver de rencontrer ce dont votre coeur se languit. Votre âge ne m’intéresse pas. Je veux savoir si vous accepterez de prendre le risque d’avoir l’air idiot pour l’amour, pour vos rêves, pour l’aventure d’être vivant.

ORIAH MOUNTAIN DREAMER

La personnalité « Inspirateur » est un véritable esprit libre. Ils sont souvent l’âme d’une soirée mais, à la différence des Explorateurs, ils sont moins intéressés par l’excitation et le plaisir purs du moment présent que par l’appréciation des connexions sociales et émotionnelles qu’ils établissent avec autrui. Charmants, indépendants, énergiques et compatissants, les 7 % de la population qu’ils représentent peuvent certainement se repérer dans n’importe quelle foule.

Il suffit d’une idée pour changer le monde

Cela dit, les Inspirateurs ne sont pas que des séducteurs sociables. Ils ont tendance à considérer la vie comme un grand puzzle complexe où tout est connecté, mais, à la différence des Analystes, qui ont tendance à aborder ce puzzle comme une série de machinations systémiques, les Inspirateurs l’abordent au travers d’un prisme émotionnel, compassionnel et mystique, et ils sont toujours à la recherche d’un sens sous-jacent.

De nombreux autres types de personnalité sont susceptibles de trouver ces qualités irrésistibles et, s’ils ont trouvé une cause qui met le feu à leur imagination, les Inspirateurs y consacreront une énergie qui les projettera souvent sous les feux de la rampe, soutenus par leurs collègues comme des leaders et des gourous, mais ce n’est pas forcément cette position qui attirera les Inspirateurs et leur amour de l’indépendance. Pire encore, ils peuvent se retrouver sous le coup des tâches administratives et de l’entretien de routine susceptibles d’accompagner une position de leadership. L’estime de soi des Inspirateurs dépend de leur capacité à trouver des solutions originales et ils ont besoin de jouir de la liberté d’innover, alors que s’ils se retrouvent piégés dans un rôle ennuyeux, ils peuvent rapidement perdre patience ou se décourager.

Ne perdez pas cette « petite étincelle de folie »

Heureusement, les Inspirateurs savent se détendre et l’idéaliste passionné et motivé du lieu de travail est parfaitement capable de se transformer en un esprit libre, imaginatif et enthousiaste sur la piste de danse, souvent avec une soudaineté qui peut surprendre jusqu’à ses amis les plus proches. Être dans le coup leur donne aussi une chance d’entrer en relation émotionnelle avec les autres, de leur fournir des idées précieuses sur ce qui motive leurs amis et leurs collègues. Ils croient que tout le monde devrait prendre le temps de reconnaître et d’exprimer ses sentiments, et leur empathie et leur sociabilité font de cette conviction un sujet de conversation naturel.

Cependant, le type de personnalité « Inspirateur » doit faire attention : s’il fait trop confiance à son intuition, suppose ou anticipe trop de choses sur les motivations d’un ami, il peut mal interpréter les signaux et faire échouer des projets qu’une approche plus directe aurait simplifiés. Cette sorte de stress social est la bête noire qui prive de sommeil les Diplomates, dont l’harmonie est la préoccupation principale. Les Inspirateurs sont très émotifs et très sensibles, et quand ils froissent quelqu’un, ils le ressentent.

Les Inspirateurs passent beaucoup de temps à explorer les relations sociales, les sentiments et les idées avant de trouver quelque chose qui leur semble vraiment authentique. Néanmoins, quand ils finissent par trouver leur place en ce monde, leur imagination, leur empathie et leur courage sont susceptibles de produire des résultats surprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post